LEADER DANS L’ INVESTISSEMENT IMMOBILIER

Les USA redeviennent numéro 1 en matière d’ investissement immobilier !

Les chiffres de 2014 signifient en effet que les Etats-Unis sont redevenus le lieu favori des investisseurs immobilier.

Pour la première fois depuis 2009, les USA redeviennent la destination principale pour investir dans l’immobiliers, en passant juste devant la Chine, selon le rapport annuel de Cushman & Wakefield . Toutefois, il est important de souligner que le marché mondial s’est restreint, et ne s’est donc pas agrandit.

Ce gain de parts de marché aux USA découle notamment d’une baisse des investissements dans les terrains en Chine, ce qui a conduit à une diminution de 6,4% des investissements immobiliers mondiaux pour 1,21 trillions de US Dollars.

« Cette baisse de l’activité peut être attribuée uniquement à une baisse de l’achat de terres en Chine, » écrit l’entreprise. Le rapport a été publié lors de la conférence annuelle de l’immobilier, parrainée par MIPIM.

Les investissements dans l’immobilier sur le continent américain ont augmenté de 12%, soit 410 milliards de dollars. Même avec cette augmentation, le marché n’est encore qu’à 71% de son pic de 2007. Aux États-Unis, l’investissement total s’élève à 324 milliards de dollars, soit une augmentation de 16%. La Chine, le Royaume-Uni, l’Allemagne et le Japon sont les autres destinations les plus prisées.

Aux USA, New York est la première destination, suivie par Los Angeles, San Francisco, Washington, Chicago et Boston. A l’échelle mondiale, New York reste numéro un, suivie par Londres, Tokyo, Los Angeles et San Francisco. Dans un clin d’œil aux jeunes, l’enquête a révélé que les principales villes offrant «le parfait environnement pour vivre/travailler/s’amuser» étaient Nashville, Brooklyn, Portland et Memphis.

Pour 2015, l’entreprise projette une augmentation du marché immobilier mondial de 11%, soit 1,34 trillions de dollars, avec les gains les plus importants à venir en Europe centrale et orientale (30%), suivie par l’Europe occidentale (19%) et l’Amérique du Nord (15 %). Mais le rapport reste prudent sur l’année en cours. « Alors que la croissance se porte mieux, elle pourrait etre volatile et divergentes marché par marché. »

investissement immobilier

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés